5 erreurs à ne pas faire avec l’affichage dynamique

Le choix d’un affichage dynamique ne se résume pas à mettre des écrans de qualité ici et là et espérer des impacts. C’est plus complexe et nombreuses sont les erreurs commises dans son utilisation. Voici quelques-unes des erreurs à éviter absolument pour vos affichages dynamiques.

1/ Négliger la stratégie de contenu

Bien que l’affichage digital soit plus visuel que textuel, le contenu n’en reste pas moins important. C’est même la clé de votre affichage dynamique. Il faut y penser en amont (installation), pendant (conception) et après la mise en place des écrans. Pour avoir des contenus attractifs tout au long de l’année, voici quelques conseils :
  • Diversifier les formats (vidéo, photo).
  • Opter pour des contenus à courtes durées (clip).
  • Favoriser les animations (actualité, flux de réseaux sociaux, horoscope…)
  • Écrire en petits textes et mettre les mots clés dans une phrase courte.
  • Intégrer de nouveaux contenus régulièrement et changer l’ordre de diffusion
Le client se lasse vite, alors il est important de capter et surtout de conserver son attention.

2/ Faire abstraction de l’emplacement des écrans

C’est le point stratégique de votre affichage digital. Il faut bien étudier l’emplacement idéal des écrans selon les espaces qui vont sont assignés. Il faut aussi tenir compte des endroits les plus fréquentés et des lieux où il y a le plus d’attente. Dans tous les cas, mettre les moniteurs dans un corridor de transition où les personnes ne font que passer en quelques secondes n’est pas la bonne stratégie à adopter. Voici les 4 meilleurs endroits dans un point de vente pour placer vos écrans digitaux :
Les vitrines: Les animations en vitrine avec des écrans dynamiques permettent à un point de vente de le rendre attractif. Ainsi stimulés, les passants sont impactés et cela suscite leur envie d’entrer à l’intérieur. Selon IBM Research : l’affichage dynamique apporte 10 fois plus de contacts visuels qu’un affichage classique. Il génère aussi 33 % de trafic en plus pour les enseignes qui l’utilisent.
Les rayons Une fois entré, le client doit être accompagné tout au long de sa visite par l’expérience digitale. Présent dans les rayons, les écrans seront placés stratégiquement. Il y a aussi les tablettes tactiles placées dans les linéaires pour informer le consommateur dans son parcours d’achat. Il peut consulter vos catalogues, votre site internet, vos stocks, des conseils de mode… Il y a aussi les tablettes avec code-barres intégrés ou RFID qui sont très utiles en rayon. Même sans vendeur, le client peut y scanner directement le produit pour avoir toutes les informations : prix, caractéristiques, bonne utilisation, etc.
Les cabines d’essayage La cabine d’essayage est le lieu ultime pour décider de l’achat. Digitaliser cette pièce est donc une bonne initiative stratégique. En y installant une tablette tactile, le client peut voir les produits associés, connaître la disponibilité des tailles ou faire appel à un vendeur pour des conseils. Il y a également la possibilité d’installer un écran selfie. Il permet au client de se prendre en photo avec vos articles et de les publier sur les réseaux sociaux. Cette solution offre deux avantages : celui de plaire au client et de faire votre publicité (le client devient votre ambassadeur).
La caisse La caisse est considérée comme le point noir d’un magasin. C’est là que s’accumulent les clients dans une file d’attente qui semble interminable. Pour ne pas en faire un frein pour l’achat et faire baisser vos ventes, vous pouvez vous en servir comme d’un espace animé. Mettre un écran interactif en fond de caisse en y mettant des clips et des animations diverses pour distraire le client. Sinon, vous pouvez aussi mettre des tablettes à disposition des clients pour qu’ils puissent surfer ou lui donner accès à des jeux pour avoir une réduction de dernière minute.
L’emplacement est donc un point essentiel à ne pas négliger. Il faut aussi bien déterminer sa hauteur pour ne pas nécessiter un effort physique qui décourage le client.

3/ Oublier d’adapter le support avec le message à véhiculer

Chaque support a un rôle spécifique dans l’affichage dynamique. Pour bien intégrer ce concept et ne pas mélanger les genres, voici quelques notions :
  • Les tablettes en rayon pour permettre au client d’accéder aux diverses informations sur les articles de leurs choix.
  • Les murs d’écrans dans l’espace central pour refléter la marque avec des contenus ciblés (vidéo, campagne de communication, etc.)
  • Les écrans tactiles en cabine pour consulter le catalogue produit
  • Écrire en petits textes et mettre les mots clés dans une phrase courte.
  • Les écrans ou moniteurs en vitrine pour promouvoir le lieu et mettre les produits phares.
Chaque projet correspond donc à un affichage dynamique spécifique. Dans tous les cas, il ne faut pas confondre l’affichage dynamique avec la télévision ou les supports papier. La bonne formule c’est : moins de texte, des images et vidéos courtes, le tout bien visible. L’audio est facultatif.

4/ Ne pas tenir compte de l’auditoire

Bien que recourir à la technologie soit incontournable à notre époque, il faut toujours tenir compte de la dimension humaine. Cela signifie connaître et comprendre l’attente de ses clients. Une analyse approfondie des clients cibles est de rigueur. Par exemple, dans un lieu composé uniquement d’hommes, vous pouvez diffuser quelques nouvelles du Canadien de Montréal pour captiver les travailleurs. Pour une analyse fine et infaillible de vos cibles, il y a une technique à utiliser : le persona.

Persona ou buyer persona

C’est une image fictive de vos clients. Il sert d’archétype d’acheteur potentiel pour cerner les attentes de vos clients et mieux les satisfaire. Le persona est créé pour un projet particulier dans une durée déterminée. C’est un outil redoutable en marketing et dans le domaine commercial. La création de personas un enjeu de taille pour l’entreprise, car il va apporter des opportunités multiples telles que :
  • La création de contenus personnalisés et contextualisés (situation familiale, centre d’intérêt, contexte d’achat….)
  • La compréhension de vos cibles en vous mettant dans leur peau
  • L’augmentation des retombées sur les campagnes marketing
  • Bien cibler son auditoire est donc crucial pour ne pas diffuser des contenus pas intéressants que personne ne regardera.

5/ Exclure l’implication des employés

Les employés doivent être informés sur l’usage et les raisons de recourir à l’affichage dynamique. Conscients de son efficacité, ils seront plus à même de donner des informations utiles pour mieux cibler la clientèle grâce à leur contact direct avec le client. De plus, les responsables sont les personnes que le client va venir consulter dans la découverte de ces outils digitaux. Cette implication des salariés face aux affichages digitaux est aussi gage de la bonne utilisation des matériels utilisés. Pour éviter les contraintes comme les écrans éteints, les mauvais messages, il faut impérativement impliquer vos personnels.

Une expérience client réussie avec la Team BNG

La Team BNG est une entreprise française qui a une expertise de 10 ans dans l’affichage dynamique et tout ce qui touche le monde digital. Cette société en ligne est présente pour vous conseiller dans toutes les erreurs à éviter lors de la digitalisation de votre campagne. Vous y trouverez de large de gamme de solutions adaptées à vos stratégies digitales : tablette, écran interactif, vidéo-projection, etc. Pour avoir de plus amples informations, vous pouvez cliquer sur ce lien : https://www.team-bng.com/.