10 conseils pour optimiser l’impact de votre communication sur écrans

Comme de nombreux professionnels, vous avez fait le choix d’utiliser les écrans d’affichage dynamique dans le cadre de votre stratégie phygitale. Ils sont considérés à juste titre comme des leviers plus performants comparés aux canaux de communication traditionnels. Voici 10 conseils pour maximiser l’impact de votre communication sur écrans.

Définir l’objectif

Les écrans d’affichage dynamique peuvent avoir différents objectifs. Il y a, par exemple, les écrans outdoor couramment utilisés pour créer du trafic en magasin, mettre en avant et faire la promotion de sa marque, de produits ou d’évènements. Ces outils permettent également de valoriser le panier moyen, augmenter l’engagement client, étendre la notoriété de sa marque, etc. Quand les objectifs sont clairement établis, on peut aussi déterminer les critères de performance pour évaluer la pertinence et l’efficacité de sa campagne.

Privilégier les contenus vidéo

Les vidéos sont les types de contenus qui captent et retiennent le plus l’attention des cibles. Voilà pourquoi ils constituent de meilleurs leviers pour communiquer efficacement. On peut le constater sur les médias tels que Facebook où les membres consacrent 5 fois plus leur temps d’écran aux vidéos par rapport à d’autres formats de contenus. Une vidéo peut créer des émotions, donner vie à vos histoires, vos témoignages, décrire votre concept, vos produits, votre concept, etc. mieux que de simples mots. Elle est en faveur de l’engagement client et augmente aussi le taux de mémorisation de votre message.
pictogrammes_fichier_63

Choisir le bon rapport d’affichage entre vidéo et écran

Autrement dit, il faut s’assurer que le format de votre vidéo corresponde à la taille de l’écran. Si la vidéo ne cadre pas avec votre écran, des barres noires verticales ou horizontales apparaitront sur les bords pour remplir automatiquement les espaces vides. Ces « défauts » d’affichage pourront facilement distraire l’attention des cibles du message principal. On peut aussi les assimiler à un manque de professionnalisme de votre. Le format standard pour un contenu multimédia est de 9:16 pour un écran vertical et 16:9 pour un écran horizontal pour obtenir un rendu professionnel.

Actualiser les contenus

Lorsqu’on communique sur écrans, il ne suffit pas juste de publier des contenus attractifs et impactant. Une vidéo réussie diffusée en boucle encore et encore, devient lassante à la longue. Il faut donc les renouveler pour que votre audience ne détourne pas son attention de votre écran et de votre message. Les modifications au niveau des contenus existants tout comme la création de nouveaux contenus vous permettront de les rafraichir régulièrement. Ils vont nourrir l’intérêt du public et rentabiliser votre campagne phygitale.

Varier vos contenus

On conseille beaucoup de créer des contenus vidéo et d’actualiser les messages communiqués sur écrans. Mais on peut aussi utiliser les flux de données dynamiques actuels selon le contexte pour varier les contenus. Il est possible de diffuser des informations et en temps réel tel que les infos-trafic, la météo, les avis ou témoignages clients, les publications sur les réseaux sociaux, etc. Ces flux peuvent être automatiquement mis à jour. L’objectif reste le même : susciter et retenir l’attention.

S’appuyer sur un marketing contextuel

L’enjeu de la communication est d’envoyer le bon message, à la bonne personne, au bon moment et au bon endroit. C’est l’approche dans le marketing contextuel. Elle suppose de bien connaître l’utilisateur, de cerner son environnement et de savoir anticiper ses besoins et ses attentes. On cherchera donc à proposer le contenu parfait par rapport au contexte et à l’état d’esprit de l’utilisateur. Pour ce faire, on peut également personnaliser les paramètres de diffusion : nombre de boucles de diffusion, horaires, jours, voire activer des contenus spécifiques de manière automatique grâce à la reconnaissance faciale, etc.

Planifier la diffusion de vos campagnes

Toujours dans le but de maintenir l’intérêt de l’audience, il convient de programmer la diffusion de vos campagnes de communication. À cet effet, le planning éditorial s’avère donc essentiel. L’idée est d’avoir un calendrier précis de quels contenus diffuser, à quel moment ou sur quelle période, à quelles fréquences et sur quels écrans. Cela permet d’avoir le maximum de retombées positives. Même avec un calendrier préétabli, assurez-vous toujours des dates d’activation de vos campagnes pour un suivi.

Rester fidèle à la charte graphique

C’est valable pour tous vos contenus multimédias. L’identité visuelle de votre marque permettra à vos cibles de vous reconnaître facilement. Ces éléments renforcent votre crédibilité auprès de votre communauté. Il est possible de générer des vidéos via des modèles prédéfinis en utilisant ce type de tools dans votre CMS, par exemple. Ainsi, même à plusieurs, vous pouvez créer des contenus plus simplement, dans le respect de votre charte graphique et de votre communication de marque.

Penser géolocalisation

La notion de géolocalisation s’inscrit dans une stratégie de communication décentralisée. On pense locale afin délivrer et accroître l’impact de ses campagnes. Prenons l’exemple d’un réseau de magasins, la maison mère peut piloter les campagnes nationales de tous les ponts de vente, cependant les magasins peuvent diffuser des messages spécifiques à leur échelle. Les équipes locales feront en quelque sorte appel à des éléments de proximité pour communiquer de façon pertinente avec leur cible. 

Mesurer l’efficacité de vos campagnes sur écran

Il s’agit aussi d’un facteur clé pour pouvoir estimer l’impact réel de votre communication sur écrans. Afin de mesure le retour sur investissement, il convient de définir des indicateurs clés de performance (sur ce mot en gras prévoir lien pour l’article comment mesurer la performance…) ou KPI précis. À titre d’exemple, si l’objectif de vos écrans est d’augmenter le trafic en magasin, on peut mesurer leur efficacité par le nombre de visiteurs. De même si vous visez l’augmentation du panier moyen par client, les chiffres de ventes est le meilleur indice à suivre.

En résumé, la réussite de vos campagnes repose sur l’attractivité de vos contenus et leur contextualisation. Les critères de performance sont à définir suivant vos objectifs.